16 avril 2017

Diffraction



            Le joueur d'échecs laisse en plan
            Les soixante et quatre cases
   Pour s'intéresser proche de l'extase
               Aux jeux d'un turbulent
               Petit chat noir et blanc

Le poète en cherchant une autre rime en -ase
          Trouve un aimable macaron
          Subtil appétissant et rond
L'on sait comment toujours ces choses finiront
Il y croque il y mord il y polit sa phrase

Ailleurs on voit surgir un nez testeroné
La mathématicienne expose un cas torride
Résoudre l'équation cela donne des rides
Il vous faut renoncer à persister René
Dans un raisonnement j'en atteste erroné

La solution trouvée l'on la doit claironner
De beaux esprits savants vous viendront rire au nez
La planche est un objet savamment savonné
Observons les oiseaux et du chou la piéride
Qui trottine vers son destin de chrysalide.


.


11 avril 2017

Pif le chien




(épigramme vite fait)

Attendez que je formule
Avance Hercule
Ô chat valeureux
Certes pas peureux
En marche arrière
Viens te placer sous la gouttière
Pour te faire tremper comme soupe en soupière

Le Doudou et Tonton César
Passant par là et par hasard
Sauront te délivrer de ta triste posture
À la fin le torrent du ciel s'étant tari
Tu sens le chat mouillé je n'ai jamais tant ri
Par tous les dieux quelle aventure

On peut dit Tante Agathe on peut si tu le veux
Passer ta fourrure humide au sèche-cheveux.


.




28 mars 2017

Gourmands





Nous sustenterions-nous d'un sandouitche au pâté
Courez voir chez les dieux quérir de l'ambroisie
Ça va chez les voisins porter la jalousie
Le menu que voici ne doit être occulté

Comme un enfant de choeur revenant du caté
Nous y succomberons avecque frénésie
Mais faute d'autres fruits venus d'Andalousie
De manger du gâteau je me puis contenter

Passants devant mon huis qui voulez en découdre
Vous ne pouvez prétendre entrer sans coup férir
Il n'en faudrait pas plus pour attirer la foudre

Je me meurs si l'on veut faire parler la poudre
Mais vous pouvez toujours sur ce point discourir
Après un tel tiramisu l'on peut mourir.


.



12 mars 2017

Jeu de Romains



De grands enfants venus au grenier visiter
Sont tombés en arrêt devant la catapulte
Il suffit dis-je de pousser ce bouton-là sur le côté
Le projectile ici placé sitôt sera catapulté
Ça nous vient des Romains génération inculte

Un vieux gilet peau de mouton
Se languissait dans un carton
En appuyant sur le bouton
Vite nous le catapultons

Amusant non Voire
Et si ton pull t'est
Superfétatoire
En ce soir d'été
Enlève ton pull et le catapulte

Le chaton de céans s'étant laissé tenter
Qui porte à sa maîtresse un véritable culte
S'approche en tapinois et ne peut résister
Il touche le bouton avec témérité
Hop en un tournemain il est catapulté
Ce que voyant chacun des visiteurs exulte.

.


12 février 2017

Grippe et piété



(morceau de poésie sacrée)

Je vous dédie ô nostalgiques du caté
Ce poème traitant de grippe et de piété
Quand la grippe hideuse atteint le monastère
Le désordre y produit des effets délétères
Sérieusement grippé l'abbé reste alité
La discipline alors dans les murs se délite
Elle perd de sa qualité
Elle est ma foi fort déconfite
N'oubliez cette vérité

Les moines par Satan s'étant laissé tenter
L'archevêque est venu leur faire une visite
Et devant le foutoir point très longtemps n'hésite
Ils doivent mériter du Christ en croix l'amour
Il fait tout ce qu'il faut pour au marché du bourg
Les munir de nu-pieds à la bonne pointure
Ensuite il les emmène au salon de coiffure
Et leur fait à son gré rafraîchir la tonsure
Passe à la pharmacie pour voir si d'aventure
On ne trouverait pas de quoi ressusciter
Du malheureux abbé la dolente santé

Il donne à chacun voyez sa bonté
Un petit portrait de Sa Sainteté
À glisser dans le livre d'heures
Si ce n'est pas beau que je meure
Prend congé de l'abbé par la grippe embêté
Puis retourne à l'archevêché sans se hâter

Il ne se sent pas bien quand il monte en voiture
Satan l'on ne saurait le voir même en peinture
Sournoisement prit soin de lui faire emporter
Avec lui le grippal virus calamité
Le prélat doit bientôt placer en son posté-
Rieur l'instrument béni qu'il faut pour constater
L'inquiétante montée de sa température
Satan met-il ainsi les rieurs de son côté
Vade retro Satan malappris patenté
Retourne en ton Enfer hanté
Tu es de méchante nature
Et le reste est
Litté-

Rature.

.

07 février 2017

Procès-verbal encore



Les contrevenants sont épiés
Verbalisés selon l'usage
Pour avoir barré le passage
C'est indiqué sur le papier

Laissez les passereaux pépier
Lisser le plis de leur plumage
Je suis le roi du remplissage
Les lapins vont de leur clapier

Voir l'officier d'état-civil
Brandir le drapeau tricolore
Fière allure a by the devil

C'est pour assurer le folklore
Braver l'Etat c'est vice vil
Rassurez-vous c'est indolore.


.



30 janvier 2017

Berry précieux

  


Abominant l'eau froide ainsi qu'un échaudé
Félin longtemps après ses malheurs la peut craindre
Sommes-nous loin de Châteauroux chef-lieu de l'Indre
Sachez-le bien de nos soucis c'est le cadet

Une invitation ferme on aura demandé
Pour voir Monsieur le Maire inutile de feindre
Le magistrat s'obstine à son écharpe ceindre
Mais le garde champêtre avance décidé

La place est réservée aux lapins de garenne
Vous n'avez pas le droit de vous garer ici
Pour les contrevenants cela sent le roussi

Il nous embête dru murmure à sa marraine
La filleule du truc communal et pérenne
Je vous l'ai dit c'est le cadet de nos soucis.

.