12 mars 2017

Jeu de Romains



De grands enfants venus au grenier visiter
Sont tombés en arrêt devant la catapulte
Il suffit dis-je de pousser ce bouton-là sur le côté
Le projectile ici placé sitôt sera catapulté
Ça nous vient des Romains génération inculte

Un vieux gilet peau de mouton
Se languissait dans un carton
En appuyant sur le bouton
Vite nous le catapultons

Amusant non Voire
Et si ton pull t'est
Superfétatoire
En ce soir d'été
Enlève ton pull et le catapulte

Le chaton de céans s'étant laissé tenter
Qui porte à sa maîtresse un véritable culte
S'approche en tapinois et ne peut résister
Il touche le bouton avec témérité
Hop en un tournemain il est catapulté
Ce que voyant chacun des visiteurs exulte.

.


12 février 2017

Grippe et piété



(morceau de poésie sacrée)

Je vous dédie ô nostalgiques du caté
Ce poème traitant de grippe et de piété
Quand la grippe hideuse atteint le monastère
Le désordre y produit des effets délétères
Sérieusement grippé l'abbé reste alité
La discipline alors dans les murs se délite
Elle perd de sa qualité
Elle est ma foi fort déconfite
N'oubliez cette vérité

Les moines par Satan s'étant laissé tenter
L'archevêque est venu leur faire une visite
Et devant le foutoir point très longtemps n'hésite
Ils doivent mériter du Christ en croix l'amour
Il fait tout ce qu'il faut pour au marché du bourg
Les munir de nu-pieds à la bonne pointure
Ensuite il les emmène au salon de coiffure
Et leur fait à son gré rafraîchir la tonsure
Passe à la pharmacie pour voir si d'aventure
On ne trouverait pas de quoi ressusciter
Du malheureux abbé la dolente santé

Il donne à chacun voyez sa bonté
Un petit portrait de Sa Sainteté
À glisser dans le livre d'heures
Si ce n'est pas beau que je meure
Prend congé de l'abbé par la grippe embêté
Puis retourne à l'archevêché sans se hâter

Il ne se sent pas bien quand il monte en voiture
Satan l'on ne saurait le voir même en peinture
Sournoisement prit soin de lui faire emporter
Avec lui le grippal virus calamité
Le prélat doit bientôt placer en son posté-
Rieur l'instrument béni qu'il faut pour constater
L'inquiétante montée de sa température
Satan met-il ainsi les rieurs de son côté
Vade retro Satan malappris patenté
Retourne en ton Enfer hanté
Tu es de méchante nature
Et le reste est
Litté-

Rature.

.

07 février 2017

Procès-verbal encore



Les contrevenants sont épiés
Verbalisés selon l'usage
Pour avoir barré le passage
C'est indiqué sur le papier

Laissez les passereaux pépier
Lisser le plis de leur plumage
Je suis le roi du remplissage
Les lapins vont de leur clapier

Voir l'officier d'état-civil
Brandir le drapeau tricolore
Fière allure a by the devil

C'est pour assurer le folklore
Braver l'Etat c'est vice vil
Rassurez-vous c'est indolore.


.



30 janvier 2017

Berry précieux

  


Abominant l'eau froide ainsi qu'un échaudé
Félin longtemps après ses malheurs la peut craindre
Sommes-nous loin de Châteauroux chef-lieu de l'Indre
Sachez-le bien de nos soucis c'est le cadet

Une invitation ferme on aura demandé
Pour voir Monsieur le Maire inutile de feindre
Le magistrat s'obstine à son écharpe ceindre
Mais le garde champêtre avance décidé

La place est réservée aux lapins de garenne
Vous n'avez pas le droit de vous garer ici
Pour les contrevenants cela sent le roussi

Il nous embête dru murmure à sa marraine
La filleule du truc communal et pérenne
Je vous l'ai dit c'est le cadet de nos soucis.

.




19 janvier 2017

Bienvenue au prédicat



(dédié à Madame Grammaire)

Les différends
Orthographiques
Trop rarement
Sont pacifiques

Pour la syntaxe encor
Que dire
De fait les désaccords
Sont pires

Pour aborder un sujet délicat
Je veux parler ici du prédicat

C'est ancien belle litote
Ça remonte à Aristote

Après notre sujet vient le groupe verbal
Dit aussi prédicat vêtez-vous pour le bal

Qu'il est épineux le chemin de la grammaire
Mais qu'il est fleuri vous dira votre grand-mère.

.





13 janvier 2017

14 x 14





Serpent cracheur de feu tout soudain il se dresse et crache
Sa flamme envenimée juste droit sur les visiteurs
Et lance à l'importune un long regard inquisiteur
Elle a juste le temps de s'échapper et puis se cache

Elle a vachement peur qu'on s'empare d'elle et l'attache
Et veut rester vivante et revoir ses admirateurs
Un tintamarre enfin s'en vient d'un bateau à moteur
Et la belle se dit Dès que je le peux je m'arrache

Le serpent se dandine et pavane en grand tralala
Il est tant pis pour lui attaqué par une mangouste
Sautant sur l'occasion notre rebelle fuit quand la

Mangouste à la parfin s'applique à flanquer une rouste
À mort à l'ophidien mon Dieu mon Dieu la vie est là
Simple et tranquille * et vous pouvez disposer allez ouste.


* (remerciements à Monsieur Paul V.)


.



10 janvier 2017

Compisseur houspillé



Je l'avais remarqué Place de la Bascule
C'est en zone inondable et je n'y loge pas
Il m'arrive pourtant d'y prendre mon repas
Un quidam y pissait dessus un monticule

Ce que voyant une dame aux cheveux crépus le
Houspilla lui disant non ce n'est pas sympa
D'uriner dans la rue où nous portons nos pas
C'est très malsain ça nous gâte le crépuscule

Simple incivilité non crime crapuleux
Un tel comportement pourtant est mal aimable
Vous tendez à pourrir ce quartier populeux

Votre aura de voyou est bâtie sur du sable
Cessez de me fixer de vos yeux globuleux
Ne croyez pas que vous soyez invulnérable.



.